m0125



Selon la tradition locale, les fondateurs du royaume de Sakalava étaient des princes Maroseraña (ou Maroseranana, "ceux qui possédaient de nombreux ports"), issus de la Fiherenana (aujourd'hui Toliara). Ils peuvent également être issus des clans Zafiraminia (fils de Ramini) du sud-ouest de l'île, probablement d'origine arabe. Ils étaient en contact avec des marchands d’esclaves européens, auprès desquels ils ont obtenu des armes, principalement en échange d’esclaves; ils ont rapidement soumis les princes voisins, à commencer par ceux du sud, dans la région de Mahafaly. Le véritable fondateur de la domination des Sakalava était Andriamisara; son fils Andriandahifotsy («le prince blanc») étendit ensuite son autorité vers le nord, au-delà de la rivière Mangoky. Ses deux fils, Andriamanetiarivo et Andriamandisoarivo, ont poursuivi leur progression jusqu'à la région de Tsongay (aujourd'hui Mahajanga). À peu près à la même époque, l'unité de l'empire commence à se séparer, ce qui donne lieu à un royaume du sud (Menabe) et à un royaume du nord (Boina). De nouvelles scissions ont eu lieu, malgré l'extension continue de la portée des princes Boina dans l'extrême nord, dans le pays d'Antankarana.

g.p Hi / photo-générique